Logo de l'organisme de formation

Formations sur la présence

Rencontre entre arts de la présence

Formation présentielle
40 heures (5 jours)
À partir de 1050 € HT Préinscription
Représentation de la formation : Rencontre entre arts de la présence
Formation créée le 9/11/2020. Dernière mise à jour le 12/03/2021

Programme de la formation Version PDF

Lingxia Zhou et Alexandre Del Perugia mènent les stagiaires dans une connaissance approfondie sur le corps et l’esprit : ils vous font expérimenter la présence en soi, chacun dans son approche pédagogique. Le fond de ces deux pensées, occidentale et orientale, est le même : le non agir. Prochaine session : du 5 au 9 juillet 2021

Objectifs de la formation

  • Être capable de maîtriser son souffle dans le mouvement et la parole
  • Être capable de laisser s'échapper un mouvement afin de trouver le mouvement juste
  • Être capable de comprendre la différence entre conduction osseuse et conduction musculaire pour parvenir à mettre en pratique des micromouvements holistiques
  • Être capable d'un grand relâchement en pratiquant les exercices de non agir des taoïstes chinois
  • Être capable de découvrir des états de corps et de présence nouveaux générant un savoir-être de plus grande qualité

Profil des bénéficiaires

Pour qui
  • Comédiens, danseurs, artistes performers, circassiens, artistes de rue professionnels, dramaturges, pédagogues, auteurs, plasticiens
  • tout public
Pré-requis
  • Pas de prérequis

Contenu de la formation

  • Jour 1 : la respiration et le souffle
    • Présentation du stage et mise en place des règles du jeu du stage. Présentation en cercle de chaque personne, de son parcours et de ses attentes. Échauffement (travail sur la respiration, le souffle et la voix)
    • Exercices : - créer une activité physique afin d’augmenter le rythme cardiaque et la fonction respiratoire, puis dire un texte. - Sentir la position du diaphragme dans les différentes situations. - Travail de la respiration ventrale, costale et vertébrale. - Comment maîtriser son souffle dans un mouvement et parler en même temps en dissociant le rythme de la respiration et le rythme du débit de la parole.
    • Travail sur la captation d’abord, émission ensuite
    • Travail sur la force centrifuge et la force centripète.
    • Explication théorique et pratique de la bipédie et de la verticalité par le lien entre le cerveau visuel et la gravité.
    • Travail sur la sensation de présence par la diffusion en étoile en partant d’un jeu avec une chaise et trois joueurs, pour dissocier son poids et sa masse : exercice du point zéro pour mieux rayonner sur scène.
  • Jour 2 : Voir pour être agi
    • Exploration du sens visuel et de la verticalité
    • Échauffement : ouverture et dilatation du sens visuel.
    • Travail sur le lien du regard avec les chaînes musculaires postérieures et sur le lien avec l’organe du foie en appuis avec une vibration sonore par un sûtra.
    • Travail de la verticalité : air-corps-terre, prise de conscience de l’interaction entre la gravité, le poids et le centre de gravité en statique et dynamique.
    • Travail sur le lien entre la verticalité, le mouvement et le regard.
    • Recevoir avant d’émettre Travail sur : être spectateur avant d'être acteur. Prise de conscience de l'impact visuel sur les perceptions/émotions/action.
    • Exercice : la complémentarité des points de vue. Chacun fait découvrir aux autres quelque chose qu'il a perçu et expose sensoriellement l’impact de ce captage.
  • Jour 3 : écouter pour être agi
    • Exploration du sens auditif : impact vibratoire
    • Échauffement, ouverture du sens auditif.
    • Travail sur la différence entre entendre et écouter et sur le lien avec l’organe des reins en appui avec une vibration sonore par un sûtra.
    • Travail de l'impact auditif. Comment utiliser au maximum ce potentiel auditif pour s’ouvrir et se faire bouger ? et non plus bouger ?
    • Chacun fait découvrir aux autres quelque chose qu'il a perçu auditivement et expose le sens qu'il donne à ce sensoriel. Pratique sur le "sens" dans sa triple assertion : sensoriel/direction/raison. Mouvement quotidien, mouvement naturel : une vibration
    • Le mouvement naturel anti-quotidien : explications et découverte. Être juste, c’est juste être : il s'agira ici d'expérimenter la puissance de l’intention et l’holistique (tête-corps).
    • Exercices de mouvements et d’immobilités : parler sans bouger, bouger sans parler, bouger en parlant.
  • Jour 4 : la peau comme frontière de notre corps
    • Échauffement, ouverture du sens tactile.
    • Travail sur le lien entre le toucher et l’organe de la rate en appuis avec une vibration sonore par un sûtra.
    • Travail de l’écoute dans le toucher proche ou à distance et distinguer l’écoute passive dans l’acte et active dans la réception.
    • Chacun fait découvrir aux autres quelque chose qu'il a perçu tactilement et expose le sens qu'il donne à ce sensoriel.
    • Importance des systèmes : ostéologique, myologique et nerveux
    • Explication théorique et pratique du système osseux, musculaire et nerveux. Ce travail est déterminant pour l'intentionnalité du mouvement.
    • Travail sur le micro mouvement.
    • Travail sur la conduction osseuse et le dissocier de la conduction musculaire. Travail en posture horizontale. Cette compréhension aide à réaliser la différence entre force (être en force) et puissance (le lâcher-prise).
  • Jour 5 : sympathie, compassion et empathie
    • Sentir la différence entre les trois notions Échauffement, travail sur la peur et le trac, travail sur l’empathie plutôt que la compassion ou la sympathie : le mouvement juste est celui qui est en empathie avec le public. La ritournelle, un souffle empathique. Travail sur la ritournelle pour éviter la routine mécanique du mouvement.
    • Importance des jeux enfantins de transmission orale. Exercices et jeux de mouvements répétitifs en partant des chants enfantins de transmission orale : les ritournelles.
    • Réaliser qu’il s’agit de ne rien montrer en scène mais de laisser voir l’univers en soi, son intime. Le mouvement juste est celui qui nous échappe.
    • Exercices sur le mouvement de type traversant : le duende.
    • Bilan individuel et collectif
Equipe pédagogique

- Lingxia Zhou Issue d’une famille de médecins chinois, Lingxia a baigné très tôt dans l’univers des grands maîtres d’arts martiaux, du taoïsme et du bouddhisme tibétain. Championne du monde de kung-fu et ambassadrice du Mont KongTong, berceau du taoïsme. Elle a obtenu à 21 ans le 6e Dan d’arts martiaux de l’Etat chinois. Plus de précisions sur son site : http://www.chanwu.fr/ - Alexandre del Perugia Pédagogue de la présence en scène, docteur en Arts du Spectacle (novembre 2016, Université Montpellier 3) avec thèse de doctorat portant sur « La présence dans l’ailleurs ; réflexions sur l’art du jeu ». La présence en scène des artistes est l’objet de son travail depuis près de 40 ans. Sa thèse de doctorat «La Présence dans l’Ailleurs» expose le processus de formation spécifique qu’il a conçu pour les artistes de scène. De 1988 à 1998, il a fondé et animé l’École du Passage avec Niels Arestrup. Puis, il a enseigné dans les écoles nationales de théâtre CNSAD, ESAD, ENSATT à Paris, Montpellier, Saint-Étienne, Rennes, etc... ainsi que dans des écoles de danse à Paris, Angers, etc... et à la FAIAR de Marseille (Formation Avancée Initiale des Arts de la Rue). En 2003, il est devenu codirecteur du CNAC (Centre National des Arts du Cirque) à Châlons-en-Champagne jusqu’en 2007. Depuis 1993, il est fondateur du lieu de formation professionnelle et d’expérimentation artistique de l’Hostellerie de Pontempeyrat, dont il a repris la direction en 2016. A également coaché de nombreux professionnels sur des projets de cinéma, de théâtre ou de danse, comme Juliette Binoche, Denis Lavant, Niels Arestrup, Anna Mouglalis, la Compagnie Prejlocaj, Maguy Marin, Régine Chopinot, etc. Plus de précisions sur son blog : https://www.facebook.com/methode.a.d.perugia

Suivi de l'exécution et évaluation des résultats
  • Feuilles de présence.
  • Mises en situation.
  • Formulaires d'évaluation de la formation.
Ressources techniques et pédagogiques
  • Accueil des stagiaires dans une salle dédiée à la formation ainsi que sur les bords de rivière au sein du domaine du lieu de formation
  • Exposés théoriques
  • Etude de cas concrets

Modalité de certifications

Résultats attendus à l'issue de la formation
  • Avoir acquis des outils de connaissance et de pratique sur le corps et l’esprit afin d'expérimenter la présence en soi
Modalité d'obtention
  • Délivrance d'une attestation de fin de formation avec appréciation individuelle du processus d'acquisition des compétences visées

Lieu

471 chemin du viaduc Usson en Forez 42550

Capacité d'accueil

Entre 6 et 14 apprenants