Logo de l'organisme de formation

Formations sur la présence

Classe Jeu : Corps

Ecole d'été des arts de la scène

Formation présentielle
32 heures (5 jours)
À partir de 375 € HT Préinscription
Représentation de la formation : Classe Jeu : Corps
Formation créée le 8/04/2020. Dernière mise à jour le 29/03/2021

Version du programme: 1

Programme de la formation Version PDF

La Classe Jeu de l'Ecole d'Eté des arts de la scène vient interroger de manière profonde notre rapport au jeu à travers quatre thématiques fondamentales : le corps, l'improvisation, l'interprétation, le jeu collectif. La classe Jeu [ouvrir ses horizons de joueur.se] 32H de formation/semaine - du 5 au 9 juillet 2021< Corps

Objectifs de la formation

  • Apprendre à s'entrainer physiquement et mentalement pour un artiste de scène
  • Acquérir des outils pour développer son jeu de scène et nourrir sa discipline artistique
  • Comprendre la notion d'unité de corps
  • Augmenter ses capacités de changement d'états de corps
  • Dévoiler ses qualités d'être-joueur(se) au plateau
  • Découvrir son mouvement naturel et juste
  • Distinguer une analyse discursive d'une compréhension intuitive de l'espace scénique

Profil des bénéficiaires

Pour qui
  • Comédien.nes, danseurs.euses, artistes performers, circassien.nes, artistes de rue, improvisateurs.trices, chanteurs.euses, musicien.nes.
Pré-requis
  • Avoir une expérience professionnelle

Contenu de la formation

  • Jour 1 (9h - 12h / 15h - 18h) : Lingxia Zhou, "L’être et le mouvement"
    • Comprendre la notion d'unité du corps. Nous découvrirons : le qi gong, le tai chi, le kung fu, et la méditation. Ces quatre disciplines ludiques, dans la pratique corporelle, sont liées à la santé afin de mieux connaitre l'axe fondamental entre le corps et l'esprit.
    • Présentation en cercle de chaque élève qui expose sa motivation et de ses envies. - Échauffement - Apprentissage des principes qui correspondent aux différentes parties du corps exemple: une meule / la hanche, l'arc / le dos, la roue de chariot / la jambe le pied..etc - Rôle de la respiration, et de la notion du souffle . - Comprendre la vision de la verticalité et de la gravité. - Prendre conscience entre le relâchement et lâcher prise. - Retours à chaud du vécu de la séance.
  • Jour 2 (9h - 12h; 15h-18h) : Tristan Lhomel , "Danse floorwork"
    • Découvrir des chemins fluides de déplacements près du sol dans des mouvements lents puis rapides. Échauffement de début de séance, c’est à dire changement d’états de corps, au sol. Passer de la station verticale à horizontale, sur quatre appuis. Qualité du toucher (caresser le sol et se faire caresser par lui.) Différentes qualités de toucher et de contacts (glissades, sauts, rebonds, chutes, atterrissages, etc) Ressentir la force centrifuge et le mouvement en spirale. Le souffle comme un allié.
    • Se laisser habiter pour ne pas subir le mouvement mais surfer avec lui. Progressions au sol sans arrêter le mouvement vital notamment par la respiration. Explorer les directions, les rythmes et les couleurs d’interprétation. Se laisser traverser par une musique. Explorer en renversant la verticale en cherchant d’autres équilibres (ex: équilibres sur les mains). Maintenir un état de pleine conscience et vision à 360° lors de chacun de ses mouvements. Jouer au jeu de la marionnette, par une direction vocale ou bien le jeu du pantin par une direction physique.
  • Jour 3 (9h -12h ; 15h-18h) : Zelda Bourquin, "Approche holistique : la tête et le corps"
    • Jeux de relâchement collectif pour comprendre le changement d’état nécessaire à la présence en scène. Des jeux sont proposés aux participant.e.s pour identifier la distinction entre une analyse discursive et une compréhension intuitive de l’espace scénique.
    • Vers des dispositifs d’écritures narratives basés sur la notion de territoire : le territoire permet une approche subjective de l’espace, et porte avec lui une histoire. Les participant.e.s sont amenés à expérimenter une présence au plateau autour de la notion de « corps-dramaturge ». C’est de là que peuvent naître des « mots de corps ».
    • 20h30 - 22h30 : Alexandre Del Perugia, Conférence-échanges sur les thèmes au choix des stagiaires : la présence sur scène, le plaisir du jeu, l’autonomie de l’artiste et la liberté dans la contrainte.
  • Jour 4 (9h - 12h / 15h -18h) : Anaelle Tribout Dubois, "Être corps"
    • Différentes expériences artistiques m'ont amenées à placer le corps de l'artiste au centre de ma réflexion. Ce corps qui parle, ce corps qui joue juste, ce trésor insoupçonné d'histoires plurielles : et si nous l'écoutions, si nous lui laissions la place de s'exprimer ? - Les objectifs LÂCHER PRISE - S’ÉCOUTER - DIRE SANS PARLER - Les explorations Le corps comme moteur : nous développerons l’écoute intérieure grâce à des échauffements corporels. Le corps comme récepteur : exercices mettant en relation votre corps et celui de vos partenaires. Le corps conscient : explorer toutes les ressources et toutes les potentialités de votre corps en développant l’écoute, l’observation de soi, de ses partenaires et de l’espace. - L’étoile : Jouer avec corps Être en pleine possession de son corps au moment de jouer, qu’elle que soit sa morphologie et son niveau de formation physique. Prendre conscience de son corps comme un outil précieux de jeu. Considérer le corps non pas comme un support mais comme le point de départ du jeu théâtral.
  • Jour 5 (9h - 12h ; 15h-18h) : Rémy Parot, "En corps, enjeu"
    • Objectifs pédagogique : -Questionner la notion de corps -Acquérir de nouvelle perception du corps Contenu pédagogique : Nous aborderons l'acrobatie par la force centrifuge et le porté par la conduction osseuse plutôt que la force du système musculaire. En développant le toucher et le ressenti intuitif nous déplacerons la perception du corps séparé vers le corps relié. Proposition de jeu : Prolongement du schémas corporel dans l'acrobatie, exploration du non-poid dans les porté acrobatique, improvisation en contact.
    • -Développer le corps sphérique, -Acquérir de nouvelle perception du corps Contenu pédagogique : Par le jeu en circulaire et le jeu à l'envers nous développerons un rapport global à l'espace. Nous explorerons l'intentionnalité qui engendre le mouvement plutôt que l'intentionnalité qui force le corps au mouvement. Proposition de jeu : le jeu en circulaire, danser dans toutes les dimensions de l'espace, mouvement miroir, être tiré par le regards.
Équipe pédagogique

Sous la direction pédagogique d'Anaelle Tribout Dubois, une équipe de formateurs : Anaelle Tribout Dubois Formée au Conservatoire de Région de Perpignan, puis au Conservatoire d'Art Dramatique à Paris sous la direction de Jean-Luc Galmiche, Anaelle intègre L’École Supérieure D'Art Dramatique de Paris sous la direction de Jean-Claude Cotillard et obtient le Diplôme National Supérieur Professionnel de Comédienne en juin 2014. En 2007, elle découvre l'improvisation théâtrale auprès de la Ligue Universitaire d’Improvisation, formidable découverte dans l'univers très vivant du spectacle. Elle travaille actuellement en tant que comédienne pour Paris Impro, L'Improvidence (Lyon) ainsi que Et Compagnie (Lyon). Depuis 2014, aux côtés du Collectif Les Parvenus (Paris), elle partage un laboratoire de recherche sur l'écriture au plateau, ayant comme axe de travail le point de rencontre entre improvisation théâtrale et dramaturgie théâtrale contemporaine. Elle est la créatrice et la directrice artistique du spectacle Persona, qui interroge les différentes facettes de nos masques sociaux. Elle continue sa réflexion sur les nouvelles formes d'écritures théâtrales en créant de nombreux spectacles: Père/ Fille (relation exploratoire entre un père et sa fille, Césure ( duo avec un artiste Belge sur les explorations narratives dans un voyage visuel et sonore), Des Libérations Féminines (Invitation à la performance artistique féministe) et La Barbe (duo avec un artiste Québécois, Après #metoo, la place de l'homme artiste). Invitée à partager son travail dans des festivals internationaux et auprès de nombreuses compagnies, le fond de ses recherches a pris forme dans le partage et la transmission : elle est à la direction de l'École d'Été, qui propose deux formations : Classe Projet et Classe Jeu (Organisme de formations professionnelles PERUGIA’RT). Zelda Bourquin Comédienne et dramaturge, Zelda est certifiée des Conservatoires d'art dramatique de Paris, en danse somatique (Nadia Vadori Gauthier, Julyen Hamilton). Elle est diplômée en littérature, philosophie (Paris-Sorbonne) et de Sciences Po Paris, où elle s'est formée à l'art oratoire. Elle développe une recherche sur l’art de la parole et l’art de la présence en scène notamment via la pédagogie d’Alexandre Del Perugia. Au carrefour de la dramaturgie et du jeu, elle cherche à faire surgir les oeuvres et les arts de la scène là où on ne les attend pas et comme on ne les attend pas, dans des dramaturgies et des dispositifs sensibles qui favorisent un état de présence maximum. Cet état de « Flow », de conscience peut être atteint par une pratique du langage comme fluide, comme danse et matière vive. Elle collabore avec des artistes comme comédienne ou dramaturge, avec César Roynette (FAI-AR), Sarah Mouline (lauréate SACD 2019), avec Gérald Garutti au sein de la compagnie Characteres (ENSATT, TNP), le collectif l’Instant Dissonant fondé par Guillaume Lambert et qui crée des évènements, fêtes et cérémonies détournés et théâtralisés. En 2018-2019, elle rejoint Lena Paugam sur une adaptation en série théâtrale de l’Idiot de Dostoievski. Elle enseigne à Sciences Po Paris dans son cours « Paroles du pouvoir et pouvoir de la parole », elle a été artiste en compagnonnage au Théâtre de l’Aquarium en 2018-2019, et investit à L’Hostellerie de Pontempeyrat lieu de recherche des arts de la présence en scène. Tristan Lhomel Tristan se forme au métier de comédien au Conservatoire Régional de Cergy Pontoise et à l'école du Studio Théâtre d'Asnières. Il participe à la création du « collectif 49701 » et joue dans la série théâtrale les 3 Mousquetaires. En parallèle il joue et danse au sein de la troupe des Edulchorés. Il continue sa formation de danseur auprès de Jean-Marc Hoolbecq et Yano Iatridès. Il se forme lors de cours à la Ménagerie de Verre, ou lors de stages à Micadanses, au Tic Tac center et à l'école PARTS. Depuis cinq ans,il s'investit dans l'organisation de l'Hostellerie de Pontempeyrat, un lieu de recherche et de formation sous le regard bienveillant d'Alexandre Del Perugia.Il fonde sa compagnie avec laquelle il monte des projets sociaux culturels. Il est diplômé au titre de professeur de théâtre et donne régulièrement des ateliers de théâtre, slam, d'éloquence, lecture à voix haute. Il donne des cours de mouvement et d'expression corporelle à l'école du Studio JLMB. Il participe à des créations collectives et des courts métrages et il est amené à performer à travers différents projets. C'est un touche à tout, qui pratique l'acrobatie, la danse, le rap, la cuisine et qui aime les partager. Rémy Parot Rémy se forme à l'Ecole Nationale du Cirque de Châtellerault (ENCC), puis étudie la commedia dell'arte, l'escrime théâtrale et la danse à l'Académie Internationale des Arts du Spectacle (AIDAS) à Versailles où il est actuellement enseignant. Il participe également à plusieurs formations sur « la présence en scène » dirigées par Alexandre Del Perugia à l’Hostellerie de Pontempeyrat depuis 2014. En 2015, il fonde sa compagnie : Les Cueilleurs de Silence. Rémy enseigne les arts du cirque auprès de différents publics : professionnels, loisirs, «constraints » et scolaires. En s'appuyant sur son parcours artistique et son engagement dans des mouvements d'éducation tels que les CEMEA, il élabore une pédagogie du cirque qui lui est propre. Une pédagogie qui prend en compte chacun-e depuis son parcours personnel. L'intention des propositions pédagogiques est d'ouvrir de nouvelle perception pour actualiser notre relation à l'environnement : la matière, le corps, le partenaire, l'espace, le paysage. Chacun-e est invité à expérimenter dans le plaisir du jeu et dans la bienveillance envers soi-même. Le processus est facilité par le partage des vécus et l'art du questionnement pour que chacun-e puisse en tirer ses apprentissages. Lingxia Zhou Lingxia est issue d'une famille de médecins chinois. Elle a baigné très tôt dans l'univers des grands maîtres d'arts martiaux, du taoïsme et du bouddhisme tibétain. Championne du monde de kungfu et ambassadrice du Mont sacré taoïste KongTong 崆峒⼭山, Elle a obtenu à 21 ans le 6è Dan d'arts martiaux de l'Etat chinois. Créatrice de la méthode Chan Wu, fruit d'un long chemin de recherche pédagogique et de synthèse entre les pratiques corporelles chinoises : taichi, qigong, kungfu, danse et méditation. Alexandre del Perugia Pédagogue de la présence en scène, docteur en Arts du Spectacle (novembre 2016, Université Montpellier 3) avec thèse de doctorat portant sur « La présence dans l’ailleurs ; réflexions sur l’art du jeu ». La présence en scène des artistes est l’objet de son travail depuis près de 40 ans. Sa thèse de doctorat «La Présence dans l’Ailleurs» expose le processus de formation spécifique qu’il a conçu pour les artistes de scène. De 1988 à 1998, il a fondé et animé l’École du Passage avec Niels Arestrup. Puis, il a enseigné dans les écoles nationales de théâtre CNSAD, ESAD, ENSATT à Paris, Montpellier, Saint-Étienne, Rennes, ainsi que dans des écoles de danse à Paris, Angers, etc... et à la FAIAR de Marseille (Formation Avancée Initiale des Arts de la Rue). En 2003, il est devenu codirecteur du CNAC (Centre National des Arts du Cirque) à Châlons- en-Champagne jusqu’en 2007. Depuis 1993, il est fondateur du lieu de formation professionnelle et d’expérimentation artistique de l’Hostellerie de Pontempeyrat, dont il a repris la direction en 2016. A également coaché de nombreux professionnels sur des projets de cinéma, de théâtre ou de danse, comme Juliette Binoche, Denis Lavant, Niels Arestrup, Anna Mouglalis, la Compagnie Prejlocaj, Maguy Marin, Régine Chopinot.

Suivi de l'exécution et évaluation des résultats
  • Feuilles de présence.
  • Questions orales ou écrites.
  • Mises en situation.
  • Formulaires d'évaluation de la formation.
Ressources techniques et pédagogiques
  • Accueil des stagiaires dans une salle dédiée à la formation.
  • Exposés théoriques
  • Etude de cas concrets
  • Jeu de rôle

Lieu

471 chemin du viaduc 42550 USSON EN FOREZ

Capacité d'accueil

Entre 8 et 16 apprenants